Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Présidentielle 2019 :L’« AS » des As a déjà déposé sa liste de parrainage, l’Outsider dans les rangs

0

On l’appelle trivialement l’« As » des As à cause de sa prégnance, sa bonhomie, sa disponibilité, ses connaissances  œcuméniques et son engagement indéfectible en faveur d’un Sénégal qui compte dans le concert des nations. Candidat déclaré à la prochaine présidentielle, les sénégalais l’attendent de pied ferme dans les urnes pour l’accompagner au Palais de la république au soir du 24 février 2019.

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Et cette maxime sied bien à ce chef d’entreprise et candidat  à l’élection présidentielle de 2019, Amadou seck puisque c’est lui qu’il s’agit, n’a ménagé aucun effort pour s’investir très tôt dans la politique de développement et de la création de richesse pour sa communauté. Et ce, dans le seul but de travailler à l’émergence de son pays. Le candidat d’AS pour ceux qui le connaissent, ne veut jamais parler de sa propre personne par souci de modestie. Son allure de quadra lui ouvre toutes les portes des audaces. Amadou Seck, Directeur Général de l’entreprise Eurogerm  est couronné d’une carrière, presque sans encombre. Brillant élève, son visionnaire de père, Momar Seck, ancien commissaire à la Sécurité alimentaire, l’orienta vers le pointu métier de meunier. Il sera le deuxième Sénégalais à fréquenter une université française dans le cercle très fermé de la meunerie, fine filière de la boulangerie. Un parcours universitaire sans faute, rencontre avec une fulgurante carrière aux Grands Moulins à Dakar et au Maroc et peu après, le choix audacieux de créer une entreprise dont le chiffre d’affaires et le rayonnement commercial et géographique sont des plus enviables. Son crédo, l’innovation. Son éthique, le consentement à l’impôt institutionnel, signe de citoyenneté, de discipline et l’impôt social, symbole de la solidarité active. A moins de cinquante ans, une telle opportunité aurait dû suffire à son bonheur. Suffisamment pour qu’il ne sentît pas le besoin de mettre le doigt dans le panier de crabes qu’est la politique. Et pourtant à la surprise générale de son entourage, « Pape », comme on l’appelle familièrement, a décidé de tenter le saut dans l’implacable course à la conquête du pouvoir. Les sénégalais ne le ratent jamais du regard car ils savent qu’avec Pape, leur souci va s’envoler comme neige au soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :