Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

ATTENTION : Après avoir lu le contenu de cet article, vous arrêterez définitivement de vous retenir de péter.

0

Aujourd’hui, la société s’inquiète bien plus de l’intimité que par le passé.

Alors que c’était tout à fait naturel de péter, de courir partout tout nu, ou d’utiliser les toilettes devant des inconnus, il est impensable de faire de telles choses aujourd’hui. De nos jours, peu de sujets sont plus gênants que celui des pets. La plupart des gens sont gênés lorsqu’ils en laissent échapper un et se confondent en excuses pour la gêne olfactive occasionnée. Péter, lâcher une caisse, ou peu importe comment vous appelez ça, est définitivement quelque chose que nous évitons de faire en public. Or, il est tout à fait naturel et normal de péter et si l’on creuse un peu, on peut s’apercevoir que c’est un acte en réalité très sain pour nous. Lâcher un pet ne doit pas vous gêner, car il peut vous apporter certaines informations concernant votre état de santé, d’où la grande importance de ne jamais les retenir.

Quoique l’on fasse, il est impossible de se libérer entièrement des gaz. Pourtant, c’est important de le faire, car on peut en apprendre beaucoup sur notre état de santé. Même si nous nous en passerions bien, les pets sont des signaux d’alerte à de nombreux problèmes de santé. Une forte odeur, une fréquence élevée et/ou des douleurs inhabituelles lors d’une séance de pets peuvent être les signes d’une maladie grave. Remarquez aussi que parfois, après avoir dévoré un excellent plat copieux, on reste assis dans notre coin, les mains sur le ventre et le bouton du pantalon décroché. Non seulement on se sent énorme, mais en plus, étant donné que le corps doit digérer une quantité de nourriture très importante, il stocke de l’eau et nos intestins produisent alors un excès de gaz.

Évacuer tout ce gaz permet de se sentir mieux et surtout de pouvoir refermer son pantalon plus facilement.
Tout le monde sait combien il est important d’avoir une bonne alimentation, mais saviez-vous que vos pets pouvaient vous renseigner sur ce qu’il manque à votre alimentation ? Les différents types d’aliments produisent différents types de gaz qui indiquent si vous mangez trop ou pas assez de quelque chose. Si vous ne pétez pas souvent, cela signifie que vous ne mangez pas assez de fibres (on en trouve dans les céréales, les légumes verts e les lentilles). Ainsi, les personnes qui mangent sainement mangent plus de fibres, de fruits, et de légumes, des aliments qui stimulent la digestion. Tout ceci donne à vos bactéries présentes dans les intestins du fils à retordre, rendant ainsi votre digestion plus facile et donc une production de gaz plus élevée.
Les infos insolites sur les pets :
– Dans un espace public, il faut entre 13 et 20 secondes pour sentir l’odeur d’un pet, tandis qu’il en faut à peine 6 dans un espace restreint.

– Lorsque l’on se retient de péter, le pet se logera dans une autre région de l’intestin jusqu’au moment fatidique.
– Un pet contient du dioxyde de carbone, du méthane, du sulfure d’hydrogène, de l’indole et du scatole. Ces trois derniers sont à l’origine de la mauvaise odeur des gaz intestinaux.
– En moyenne, un gaz va à une vitesse de 11km par heure.
– En Chine, des gens sont payés pour sentir l’odeur des pets afin de découvrir certaines maladies.
– En une seconde, environ 115 millions de pets sont produits, ce qui équivaut à 100 milliards de pets par jour.

– Il fut un temps où les japonais organisaient des combats de pets.
– Les membres de la tribu des Yanomi, en Amérique du sud, se saluent en pétant.

 

Source : santeplusmag

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :