Publisher Theme
Art is not a luxury, but a necessity.

Queen Toutes ces fois où Rihanna a sauvé 2017

0

Qui oserait affirmer que Rihanna n’est pas la femme de l’année ? D’Instagram à YouTube, de la Fashion Week au gala du MET, la chanteuse de la Barbade a régné sur 2017, en profitant au passage pour éclairer les mois les plus mornes. La preuve en 10 dates-clés.

EN FÉVRIER, QUAND ELLE A APPORTÉ UNE FLASQUE À LA CÉRÉMONIE DES GRAMMYS

Ça se passe de commentaires.

ET QU’ELLE S’EST IMPOSÉE À HARVARD QUELQUES SEMAINES PLUS TARD

via GIPHY

C’est couronnée du titre de personnalité humanitaire de l’année que Rihanna a traversé 2017. Un prix prestigieux décerné par l’université d’Harvard, qui tenait à récompenser l’implication de la chanteuse au sein de différentes causes humanitaires, en particulier à la Barbade, son pays d’origine. La plus philanthrope des chanteuses américaines est ainsi à l’origine de la construction du Queen Elizabeth Hospital, visant à améliorer le diagnostic et le traitement du cancer du sein, ainsi que de la création de la Clara and Lionel Foundation, une association facilitant l’accès à l’éducation. Moulée dans un tailleur gris, Rihanna est allée chercher son prix en février dernier, se fendant au passage d’un discours passionné.

EN MAI, QUAND ELLE A ÉTÉ LA SEULE (OU PRESQUE) À RESPECTER LE DRESS-CODE DU MET GALA

© Kevin Mazur/WireImage

Rendant hommage à Rei Kawabuko, tête pensante de Comme des Garçons, l’édition 2017 du traditionnel gala du MET a vu défiler une flopée de mauvais.es élèves n’ayant pas, mais alors pas du tout, respecté le thème donné. Sauf Rihanna, à qui rien ne fait peur, pas même les imposantes pièces de la célèbre créatrice japonaise. C’est donc en total look Comme des Garçons, issu de la collection automne-hiver 2017-2018, que la chanteuse a monté les marches du MET, ridiculisant toutes les autres starlettes en robe fendue. Et récoltant, dès le lendemain, les louanges de la presse internationale.

EN JUIN, QUAND ELLE NE S’EST PAS LAISSÉE FAIRE

Non, le fat-shaming ne passera pas par Rihanna. Scrutée quotidiennement par le monde entier, la jeune femme s’était retrouvée au cours de l’été sous le feu des projecteurs au sujet de son éventuelle prise de poids. Certains médias outre-Atlantique allant d’ailleurs jusqu’à se demander si la chanteuse allait faire du gras « la nouvelle tendance ».

Ce à quoi Rihanna avait fini par répondre, non sans humour, avec un post Instagram, on ne peut plus clair. « Si vous ne m’acceptez pas en mode Gucci Mane [un rappeur américain, ndlr] 2007, vous ne me méritez pas en mode Gucci Mane 2017 ». De quoi faire taire les détracteurs une bonne fois pour toutes.

PUBLICITÉ

EN JUILLET, QUAND ELLE EST VENUE À L’ÉLYSÉE

Sur le perron de la résidence présidentielle, on ne voyait qu’elle. Même Brigitte Macron, que la presse adule, faisait presque pâle figure à côté. Mais si Rihanna a fait le voyage jusqu’à l’Élysée, en juillet dernier, ce n’est pas pour parader sous les flashs des photographes, mais pour parler climat et éducation avec Emmanuel Macron. Certainement plus impliquée qu’un certain climato-sceptique américain, la chanteuse avait ainsi répondu à l’invitation du président français et en avait profité pour lui faire part de ses convictions. Avant de donner un discours maîtrisé devant les caméras de la France entière. Rihanna présidente ?

EN AOÛT, QUAND ELLE A ILLUMINÉ LE CARNAVAL DE LA BARBADE

Comme chaque année, la chanteuse s’est offert au mois d’août un retour en terres connues pour assister au traditionnel carnaval de la Barbade. Et comme toujours, c’est corsetée et embijoutée comme jamais que Rihanna est apparue lors du défilé, dansant, chantant et faisant scintiller tout ce qui se trouvait à proximité. Même à des kilomètres de là, un 15 août pluvieux à Paris, tout le monde avait tout de suite un peu plus chaud.

EN SEPTEMBRE, QUAND ELLE A LANCÉ SA LIGNE DE COSMÉTIQUES

À peine dévoilée, la marque de make-up de Rihanna électrisait les fans de la chanteuse comme les amatrices de beauté. Nommée Fenty Beauty, cette dernière a frappé un grand coup bien avant sa mise sur le marché avec un teaser vidéo coup de poing mettant en scène des femmes d’origines et de carnations diverses et variées.

À l’heure où il est encore difficile pour certaines clientes de trouver le bon coloris de fond de teint, en particulier pour les carnations sombres, l’arrivée sur le devant de la scène de 40 (oui, QUARANTE) teintes différentes a fait l’effet d’une petite bombe. Impliquée à 100% dans la création et le suivi de sa première ligne de cosmétiques, Rihanna a ainsi bousculé le petit monde – souvent – étriqué du maquillage, poussant plusieurs marques à suivre son exemple en incluant d’avantage de mannequins noirs (ou du moins non-caucasiens) dans leur campagne publicitaire. Depuis, la nouvelle reine de la beauté a dévoilé une collection de fin d’année ainsi qu’un rouge à lèvres incendiaire, qui s’arrachent déjà comme des petits pains. Fenty Beauty, qui vient d’être nommée par le Time « meilleure innovation de l’année » aux côtés de 24 autres inventions, a donc de beaux jours devant elle.

EN OCTOBRE, QUAND ELLE S’EST OFFERT LE MEILLEUR DE LA MODE DE LA SAISON PROCHAINE

À peine la Fashion Week printemps-été 2018 fermait ses portes que Rihanna paradait déjà sur Instagram dans les meilleurs looks de la saison prochaine. Saint LaurentOff-WhiteNina Ricci… La crème de la crème de la mode internationale, qu’elle porte évidemment mieux que personne.

PUBLICITÉ

EN NOVEMBRE, QUAND ELLE A DÉVOILÉ AU MONDE ENTIER SES TALENTS DE RAPPEUSE (ET DE COIFFEUSE)

Certes, N.E.R.D. et son leader Pharrell Williams s’offrent un retour fracassant en cette fin 2017, avec – entre autres – un nouveau single, « Lemon ». Un morceau qui fait la part belle à… Rihanna, qui, si elle n’a plus rien à prouver niveau chant, nous rappelle qu’elle sait tout faire, même rapper. Ça s’écoute forcément en boucle.

EN DÉCEMBRE, QUAND ELLE A CLÔTURÉ L’ANNÉE AVEC 7 COUVERTURES

Pour terminer l’an de grâce 2017 en beauté, ce ne sont pas moins de sept couvertures différentes que s’est offert Rihanna. Dont trois, ultra-collector, avec Vogue Paris, dont elle est la prestigieuses rédactrice en chef pour le numéro de décembre. Sous l’objectif de Jean-Paul GoudeInez & Vinoodhet Juergen Teller, elle valide définitivement son statut d’icône mode.

Puis quatre pour Dazed & Confused, où elle s’affiche en gros plan dans un esprit arty qui nous laisse rêveur.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :