Selly Raby Kane, l’extrastyliste sénégalaise qui habille Beyonce…

Graffitis, dessins animés, culture rock, pop et hip-hop : autant d’influences qui tracent les lignes audacieuses des collections de Selly Raby Kane. La marque éponyme de cette styliste sénégalaise n’a visiblement pas de limites. Créée en 2008, SRK est devenue incontournable dans le milieu de la mode, tant sur le plan local qu’international. De plus, si sa créatrice est jeune, elle n’en demeure pas moins sûre d’elle et déterminée à exporter sa culture aux quatre coins du monde.

C’est l’étoile montante de la mode africaine. Originaire du Sénégal, la styliste Selly Raby Kane enchaîne les succès. Diplômée de l’École MOD’SPE, la Fashion Business School de Paris, elle a choisi de se consacrer à sa passion pour la mode et le dessin, étant très peu attirée par les débouchées de sa formation en administration-gestion et droit privé. Son choix de carrière n’est d’ailleurs pas étonnant si l’on considère que dès sa tendre enfance, elle aimait confectionner des habits avec les bouts de tissu qu’elle trouvait chez elle. D’ailleurs, pour parfaire ses connaissances, elle a effectué un stage auprès de la célèbre créatrice Claire Kane.

Un talent surnaturel

De toute évidence, l’originalité du style SRK, composé de wax, bazin, jean ou encore de cuir, a très vite séduit. Pour preuve, dés 2009, elle a terminé deuxième au concours WAPI, dont l’objectif est de donner de la visibilité aux jeunes talents issus du Sénégal. Elle a ensuite réalisé un défilé pour le Festival Panafricain d’Alger. Mais c’est en 2014 qu’elle tape fort. Avec la collection «Alien Cartoon», dans la gare ferroviaire de Dakar, la styliste imagine un décor semblant tout droit sorti d’un monde parallèle, envahi par des créatures surnaturelles. Une performance qui la fera connaître sur la scène internationale.

L’année suivante, elle lance la collection «Dakar City of Birds», qui marie des matières traditionnelles à des coupes avant-gardistes. Un pari risqué ? Peut-être, mais il en a largement valu la peine puisque le concept cool et décalé s’est invité dans les garde-robes de la star américaine Beyoncé, de la chanteuse nigériane Tiwa Sawage et de la journaliste française Rokhaya Diallo, entre autres célébrités.

Art et enracinement

Enraciné, moderne, chic, urbain, ouvert et décomplexé, le style SRK a donc tout pour plaire. Toutefois, il faut reconnaître que ce succès est aussi dû à l’esprit qui accompagne les créations. Au-delà de l’aspect esthétique, la créatrice Selly Raby Kane veut également contribuer à la réflexion autour de la promotion des arts africains. C’est donc tout naturellement qu’elle a été nommée directrice artistique de Design Indaba 2017, le plus grand festival de design sur le continent africain, où elle avait déjà fait forte impression lors de son passage en 2015.

 

«J’AI SENTI LE POIDS D’UNE GROSSE RESPONSABILITÉ. L’ANNONCE M’A SURPRISE EN PLEINE SÉANCE DE TRAVAIL ET CELA A COMPLÈTEMENT REDISTRIBUÉ L’ORGANISATION DES OBJECTIFS DE CETTE ANNÉE. JE PENSE QUE LA MEILLEURE FAÇON DE GÉRER TOUT CELA, C’EST D’ALLER AU BOUT DE LA VISION QUE JE LEUR AI PROPOSÉE ET DE TRAVAILLER EN ÉTROITE COLLABORATION AVEC DES CRÉATIFS DU CONTINENT AFIN QUE L’UNIVERS INFUSE DANS CE QUI REND NOS ESPACES CRÉATIFS SI DIFFÉRENTS ET UNIQUES.» – SELLY RABY KANE

Débordante d’inspiration, la jeune styliste a récemment dévoilé sa nouvelle collection printemps-été 2018, intitulée «Pichkari». Très attachée à ses racines, Selly Raby Kane a choisi le nom de cet arbre majestueux, communément appelé «arbre fontaine», qu’on retrouve souvent dans la végétation ouest-africaine. Avec des coupes qui mêlent le confort au fantastique, l’extrastyliste nous montre une fois de plus qu’on peut utiliser des matières courantes, tout en obtenant un résultat qui n’a absolument rien de commun.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :